Saturday, May 24, 2008

Théologiens Sans Frontières

Théologiens sans frontières (TSF) est un ministère de l’Alliance Baptiste Mondiale dont le but est de mettre en contact soit des écoles de théologie ayant besoin d’enseignants à court terme, soit des fédérations d’églises ayant besoin de predicateurs avec des personnes formées et disponibles pour le service.

Issu des églises baptistes, TSF ne se veut pas néanmoins exclusivement baptiste. Nous avons déjà reçu des expressions d’intérêt et des demandes d’aide émanant d’autres branches de l’église.

Naissance de la vision
La vision est née en 2006 alors que je commençais un travail volontaire comme professeur de théologie et orateur de conférence. Au fur et à mesure que ma disponibilité s’est faite savoir je commençais a être sollicité au-delà de mes disponibilités, et ceci souvent pour des tâches pour lesquelles je n’avais pas forcément l’expertise requise. Après plusieurs discussions nous avons envisagé de créer un groupe de coordination flexible, pouvant servir comme point central pour le traitement des demandes, capable de sonner l’appel macédonien: “Venez nous aider!”, une sorte de service matrimonial à travers lequel on pourrait rapprocher des gens ayant les mêmes sensibilités théologiques et les capacités nécessaires; un centre de ressources pouvant préparer en même temps les enseignants et les institutions destinées à les accueillir.

De qui avons-nous besoin?
On utilise le mot “théologiens” pour désigner non seulement ceux qui enseignent dans une faculté de théologie, mais aussi des pasteurs compétents et des laïcs capables et formés pour donner un enseignement sur Dieu, la Bible, et un éventail de ministères chrétiens. De nombreux demandes proviennent d’endroits ou le besoin de formation est urgent, donc un simple diplôme de base peut suffire, et on n’a pas forcément besoin d’un ou de plusieurs diplômes de théologie spécialisés.

L’encouragement mutuel
TSF est fondé sur la notion biblique du partenariat à travers lequel nous pratiquons l’encouragement mutuel. Des professeurs qui enseignent dans une faculté pendant une semaine ou un mois ou des prédicateurs qui donnent des messages à un congrès de pasteurs viennent généralement soit à leurs propres frais soit soutenus par leur faculté, leur fédération ou leur église locale. Les frais de nourriture et d’hébergement reviennent au partenaire d’accueil.

Des petits commencements
TSF a commencé de façon modeste afin de ne pas créer trop d’espoir trop rapidement. On a reçu des demandes d’aide de nombreux pays, dont le Népal, le Vietnam, l’Inde, la Malaisie, la Chine, le Sri Lanka, l’Indonésie, la Birmanie, la Bolivie et la Sierra Leone. De nombreuses demandes proviennent de régions peu ouvertes à la foi chretienne, et il serait donc peu sage de diffuser tous les détails sur Internet.

De quoi avons-nous besoin?
Les demandes sont souvent larges, p.ex. “On a besoin d’un enseignant” ou “Nous cherchons quelqu’un ayant des capacités financières pour mettre de l’ordre dans nos comptes” ou “Quelqu’un peut-il venir nous aider à développer une stratégie appropriée pour former des responsables d’église dans notre état ou pays?” Il est souvent plus facile de répondre à un appel plus spécifique, p.ex, “On cherche un prédicateur ou un enseignant pour donner des études sur l’Ancien Testament à notre Congrès Annuel de Pasteurs” ou “Pourriez-vous donner une série de séminaires d’église régionaux au sujet de la résolution des conflits au sein de l’église”.

Exprimer de l’intérêt
Petit à petit TSF se fait connaître, mais jusqu’à présent ceux qui ont signalé leur intention de nous aider viennent des USA, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, des Iles Philippines, et de l’Angleterre. Parmi ces “théologiens sans frontières” on trouve des professeurs de faculté de théologie, des professeurs et des pasteurs à la retraite, des jeunes diplômés compétents en fin de cours, des pasteurs, et des équipes mari/femme. Utilisez la page “expression d’intérêt” (sans vous engager) pour nous faire connaître vos pensées, vos capacités, votre expertise.

Il est réconfortant de voir plusieurs facultés de théologie encourager de façon active leurs enseignants à insérer dans leur emploi du temps un créneau pour l’enseignement ou la prédication international sur une période de deux à cinq ans. Les enseignants ont une possibilité formidable de partir avec leurs étudiants (et les pasteurs avec leurs membres d’église), créant ainsi une expérience précieuse d’apprentissage en commun. Ces occasions deviennent des sources très riches de réflexion théologique et d’expérience de mission interculturelle (pour laquelle on pourrait toujours espérer des unités de valeur pour le diplôme!)

Des dons imaginatifs
Certains enseignants et prédicateurs ont les capacités et le temps de servir, mais non pas l’argent; d’autres personnes ou églises ont la possibilité de les sponsoriser en payant le voyage ou en leur passant leur kilomètres gratuits.

Plusieurs membres d’églises baptistes posent la question, avant de partir en touriste pour un certain pays “Existe-t-il une façon d’offrir notre temps et notre service?” Pourquoi pas joindre le ministère chrétien au tourisme?

Abonnez-vous
Un site web de TSF existe, avec des témoignages de ceux qui ont déjà servi, quelques demandes courantes, et une page à travers laquelle on peut exprimer son intérêt.

Répandez la Parole
Veuillez nous aider à répandre la parole sur TSF en faisant de la publicité au sein des facultés, des fédérations et des églises, ou en créant des liens au site de TSF.


Dr Geoff Pound
Le Président d’un Comité
Théologiens Sans Frontières
geoffpound@yahoo.com.au

Photo: Une église près de Digne-les-Bains, 2007.